Sommaire

Cheviller un mur

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Voir en vidéo Télécharger la fiche

Cheviller un mur paraît simple de prime abord, mais certaines subtilités méritent d'être connues pour savoir correctement réaliser cette action.

Pour cela, il faut faire attention au mur sur lequel vous souhaitez assurer la fixation. Après avoir déterminé le type de votre mur, vous pourrez choisir plus aisément vos chevilles afin de percer votre mur.

Voici tous nos conseils pour cheviller un mur.

Voir la vidéo : Cheviller un mur

1. Déterminez le type de mur

Avant de choisir le type de cheville dont vous avez besoin, déterminez la nature du mur :

  • plein : pierre, brique, béton, bois, carreaux de plâtre plein...
  • creux : carreau de plâtre alvéolé, brique creuse, parpaing creux, plaque de plâtre...

Ces parois peuvent être dures ou tendres :

  • parois pleines et dures : béton plein, pierre, brique pleine...
  • parois creuses et dures : bloc béton, brique creuse...
  • parois pleines et tendres : béton cellulaire, matériaux coulés dont les granulats de base sont légers (polystyrène, argile, pierre ponce...), ces parois sont à traiter comme un mur creux ;
  • parois creuses et tendres : plaque de plâtre et assimilés.

2. Choisissez votre cheville

Une fois que vous avez déterminé la nature de votre mur, il faut estimer le poids de l'objet à fixer, considérez que :

  • La charge est lourde si elle est supérieure à 50 kg.
  • La charge est moyenne si elle est comprise entre 20 kg et 50 kg.
  • La charge est légère si elle est inférieure à 20 kg.

À cette charge théorique, n'oubliez pas d'ajouter la charge que devra supporter le meuble (par exemple de la vaisselle, des livres, des vêtements...).

Optez pour le bon diamètre de cheville

Le diamètre de la cheville prend en compte la charge à supporter, à savoir :

  • charge lourde : supérieur à 10 mm ;
  • charge moyenne : de 6 mm à 8 mm ;
  • charge légère : de 4 mm à 5 mm.

Vérifiez la longueur de la cheville

Pour un même modèle, vous avez bien souvent le choix entre plusieurs longueurs, sachant que plus la cheville est longue, meilleur est l'ancrage.

Pour avoir un repère, votre cheville doit avoir la longueur de la vis sachant que :

longueur de la vis = épaisseur de l'objet à fixer + ancrage de la vis dans le mur sur ses 2/3
Consulter la fiche pratique Ooreka

3. Cas 1 : Percez un mur plein et dur

  • Utilisez la perceuse à percussion.
  • Si vous avez un guide de perçage sur la perceuse, utilisez-le pour avoir la bonne profondeur.
  • Percez dans l'axe sans forcer.
  • Nettoyez le trou.
  • Positionnez la cheville et enfoncez-la au marteau jusqu'à ce que la collerette repose sur la maçonnerie, en butée.

3. Cas 2 : Percez un mur plein et tendre

  • N'enclenchez pas la percussion.
  • Il existe des chevilles directement adaptées pour certaines parois :
    • plaque de plâtre ;
    • carreau de plâtre ;
    • béton cellulaire.
  • Percez doucement au risque de traverser le mur avec la mèche.
  • Nettoyez le trou à l'écouvillon ou à la soufflette avant de visser la cheville ou bien de l'enfoncer au marteau.

3. Cas 3 : Percez un mur en matériaux creux

  • N'enclenchez pas la percussion.
  • Utilisez des chevilles à basculement et pour matériaux creux.
  • Traversez la paroi sans forcer.
  • Arasez (égalisez) l'extérieur du trou pour qu'il soit net.
  • Dépoussiérez le trou.
  • Enfoncez la cheville puis utilisez l'outil pour la rétracter contre la paroi interne.
  • Pour les chevilles autoforeuses, elles se vissent directement dans la paroi, c'est le vissage qui crée le basculement contre la paroi interne.

Matériel nécessaire pour cheviller un mur

Imprimer
Perceuse à percussion

Perceuse à percussion

À partir de 30 €

Foret

Foret

2 € le foret environ

Vis

Vis

À partir de 2 € le sachet

Écouvillon

Écouvillon

Environ 6 €