Sommaire

Vous voulez fermer ou séparer des espaces dans votre intérieur, que ce soit joli et sans trop de travaux ? Il y aura sûrement une solution pour vous en choisissant ou en créant vous-même une fausse cloison.

Qu’est-ce qu’une fausse cloison ?

Assez fines souvent, coulissantes, orientables ou non, transparentes ou opaques, ajourées ou fermées, les fausses cloisons séparent les espaces sans les fermer totalement. Elles sont une solution simple pour cloisonner à l’intérieur, sans mettre en place un chantier important. On les fabrique dans tous les types de matériaux pour des créations parfois uniques et personnalisées. En joignant l’utile à l’agréable, elles sont aussi l’occasion d’apporter la touche déco à votre intérieur grâce à l’emploi de couleurs ou de matières originales. Bref, elles possèdent de nombreux avantages.

Les fausses cloisons : intérêts et emplacements

Intérêts

Fermer sans s’enfermer, voilà les défis des fausses cloisons. Leur intérêt est d’être faciles à monter et faciles à démonter, le cas échéant. Fini le mortier et les plaques de plâtre, la poussière et les odeurs de peinture, un outillage plus simple et des matériaux non salissants seront utilisés pour monter votre cloison en quelques heures. Certaines cloisons se fixent sans perçage, avec montage par vérins. Si vous êtes locataire, les fausses cloisons sont idéales.

Emplacements

Les fausses cloisons permettent d’aménager de nouveaux espaces dans un volume existant, pour plus d'intimité, pour s’isoler dans un coin, se dérober à la vue ou pour fermer une pièce par une structure légère.

Selon votre habitation et vos besoins, les emplacements des fausses cloisons peuvent être variés. Voici quelques exemples types :

  • Pour marquer une entrée : votre porte d’entrée donne directement sur votre séjour. Une fausse cloison, légère et aérienne, marquera votre entrée sans pour autant la fermer et tout en laissant passer la lumière.
  • Pour séparer un salon du reste de la pièce principale : vous souhaitez donner une ambiance cosy à votre salon en le séparant de votre séjour sans pour autant le fermer ? Là aussi une fausse cloison est la solution. Des rayonnages, des panneaux japonais, une multitude de possibilités existent.
  • Pour fermer une cuisine en gardant le contact visuel avec le séjour, une fausse cloison de type verrière convient parfaitement.
  • Pour séparer des lits dans une grande chambre dortoir : un dortoir c’est bien, mais de temps en temps isoler son lit pour avoir son nid à soi, c’est bien aussi. Des panneaux coulissants semblent constituer une solution idéale, en ouverture totale ou cloisonnée, selon l'humeur du moment.
  • Séparer un coin salle de bain de votre chambre. Les suites parentales ont un avantage indéniable : une salle de bain. Néanmoins, si elle est totalement ouverte sur la chambre, vous n’aurez plus d’intimité pour la toilette. Une petite cloison résoudra ce problème, totalement opaque ou translucide pour laisser apparaître des ombres, tout est à votre choix.
  • Créer un coin bureau dans une pièce à vivre : vous aimeriez pouvoir travailler tranquillement mais sans trop vous éloigner ? Une cloison ajourée avec un jeu de placards, par exemple, vous isolera légèrement mais pas trop.
  • Créer un espace dressing dans votre chambre : si vous disposez d’une longue chambre, profitez-en pour diminuer cet effet de longueur en cachant un dressing derrière une fausse cloison placée derrière votre de tête de lit qui devient centrale. Selon le même principe mais sans utiliser le lit, vous pouvez créer deux cloisons en laissant le passage au centre et placer des rangements sur l’arrière. La cloison sera opaque, de type contreplaqué posé sur un châssis en bois ou directement fixé sur les penderies.
Lire l'article Ooreka

Les fausses cloisons : les modèles

Les cloisons de type « verrière » d’atelier

Elles entrent dans la gamme des fausses cloisons. À l’origine conçues pour séparer les bureaux des ateliers d’usines, la cloison typer verrière d'atelier est aujourd’hui un produit phare donnant un esprit résolument industriel. Ces fenêtres intérieures métalliques cloisonnent tout en laissant passer la lumière. Elles conviennent pour tout type de pièce, y compris pour les chambres en y ajoutant un rideau. Avec ou sans porte ouvrante, elles se fabriquent sur mesure par des spécialistes.

Les lames de bois verticales et orientables

En bois ou PVC, naturelles ou peintes dans des couleurs fortes, c’est une nouveauté très appréciable. En se rabattant totalement, elles ferment la vision de part et d’autre.

Les cloisons de bois coulissantes

À un, deux, trois ou quatre vantaux, montées sur rail et/ou suspendues, les cloisons de bois coulissantes ont la possibilité d’être composées d’un isolant acoustique. Une multitude de choix est possible, en grande largeur aussi. Légère avec une structure en aluminium, hyper déco avec une toile tendue au motif de votre choix, elle peut aussi faire office de portes dans une chambre.

Les panneaux japonais

Les panneaux japonais sont des panneaux translucides faciles à poser, ils peuvent être fermés par une porte. Résistants et légers, ils existent en panneaux de un à quatre vantaux, coulissants ou fixes.

Les cloisons en tasseaux de bois ou en tubes de métal

Si vous fixez des tasseaux de bois à un cadre, à intervalles réguliers ou non, verticalement ou inclinés, il se forme une cloison complètement perméable à la vue et très esthétique. Vous pouvez la réaliser en version métal.

La cloison paravent 

offre une séparation de type modulaire. Ses dimensions et sa composition sont personnalisables à souhait, avec des panneaux dépliables en deux, trois ou quatre pans.

La cloison fixe

est composée d'un à quatre panneaux fabriqués sur mesure. Elle est personnalisable avec une pose de toiles décoratives et, en option, un absorbant acoustique.

Les claustras

Les claustras sont modulables. Un système de piètement lui donne sa stabilité. Il est souvent en bois ou avec une structure en aluminium garnie d’une toile tendue décorative, lavable. C’est aussi, si besoin, un isolant acoustique.

Les cloisons « meubles »

sont une manière de cloisonner sans obstruer. Par exemple les bibliothèques allient rangement, décoration et séparation, généralement entre salle à manger et salon. Selon le même principe, un range-bouteilles peut séparer une cuisine de la pièce de vie.

Les fausses cloisons en matériaux de récupération

Dans la mouvance du moment, l'idée est de récupérer des matériaux pour caractériser le style de votre intérieur. Tout en étant récupérables, quelques standards se dégagent comme l’utilisation de vieilles persiennes, les planches de palettes de bois, des grilles métalliques anciennes etc.

Cloison

Article

Lire l'article Ooreka

Les prix

Le prix des fausses cloisons est évidemment variable selon les options choisies, les matières, les décors, les dimensions, les kits ou le sur-mesure. Faites faire des devis comparatifs pour tout projet sur mesure. Voici néanmoins un ordre de prix :

Verrière d’atelier : de 170 à 900 € et plus. Pour un kit en bois « façon verrière », aux alentours de 140 €.

Cloison amovible en bois, façon grille, etc. : de 60 à 250 €.

Cloison coulissante en kit à partir de 80 €, et de 300 à 500 € et plus pour une cloison sur mesure, selon les options.

Cloisons fixes : de 100 à 700 €.

Lames orientables : de 30 à 60 € l'unité.

Où trouver des fausses cloisons ?

  • Les menuisiers/serruriers pour toutes les réalisations en métal.
  • Les entreprises spécialisées dans la rénovation et l’aménagement de l’habitat.
  • Les magasins spécialisés et grandes surfaces de bricolage.
Murs

Murs : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour vous aider dans vos choix
  • Des conseils sur l'achat et la construction
Télécharger mon guide

Aussi dans la rubrique :

Types de cloisons

Sommaire

Les types de cloison

Cloison

Les cloisons séparatives

cloison séparative

Les cloisons distributives

cloison distributive Cloison sèche

Les cloisons fixes

cloison fixe