Caractéristiques des cloisons en briques plâtrières

Sommaire

  • Usages et atouts des briques plâtrières
  • Cloison en briques plâtrières : règles de dimensionnement
  • Dimensions limites des cloisons : hauteur, épaisseur, distance entre les raidisseurs
  • Utilité des raidisseurs dans les cloisons en briques platrières
  • Matériaux de hourdage participant à la stabilité

Les briques plâtrières sont utilisées pour effectuer des cloisons de doublage ou de distribution. Il s'agit de briques de terre cuite creuses de 3,5 à 7 cm d'épaisseur. Elles sont souvent montées au plâtre, d'où leur nom.

Avec les carreaux de terre cuite de grande dimension, elles constituent les deux grandes familles de briques de cloisons. Pour une stabilité optimale, ces cloisons doivent répondre à des règles de dimensionnement et de mise en œuvre. Le point dans cette astuce.

Usages et atouts des briques plâtrières

Les briques plâtrières peuvent être utilisées :

  • pour créer une cloison de distribution, séparant deux espaces au sein d'un logement ;
  • pour créer des cloisons de doublage, complétant ainsi une cloison extérieure en améliorant ses performances d'isolation thermique et acoustique.

Les briques plâtrières présentent de nombreux atouts :

  • Elles isolent bien de la chaleur et du froid.
  • Elles sont conçues pour durer longtemps, évitant les travaux de rénovation à répétition.
  • Elles résistent à l'humidité et aux charges lourdes.

Malgré cela, ce type de matériau a également son lot d'inconvénients :

  • D'abord, leur prix est relativement élevé, environ 100 € le mètre carré.
  • Ensuite, le plâtre qui lie les briques entre elles peut être très long à sécher.

Cloison en briques plâtrières : règles de dimensionnement

Le Document technique unifié (DTU) 20.13 définit les règles de mise en œuvre des cloisons (épaisseur ≤ 15 cm) réalisées en petits éléments de maçonnerie hourdés au mortier, mortier-colle pour joints minces ou au plâtre. Les cloisons concernées sont généralement :

  • de cloisons de distribution, ou séparatives, non porteuses ;
  • de gaines techniques ;
  • de cloisons de doublage.

Elles doivent avoir des dimensions qui leur permettent d'assurer la stabilité et la résistance aux chocs.

Les règles de mise en œuvre préconisent des distances horizontales maximales entre les raidisseurs de la cloison, en fonction de son épaisseur et de sa hauteur maximale. Le dimensionnement est fonction :

  • de la nature des éléments constitutifs ;
  • du matériau de hourdage ;
  • de la hauteur, etc.

Les règles de l'art indiquent les longueurs maximales admissibles entre les raidisseurs, en fonction de l’épaisseur brute (avant enduit) et de la hauteur de la cloison.

Dimensions limites des cloisons : hauteur, épaisseur, distance entre les raidisseurs

Épaisseur brute de la cloisonHauteur maximaleDistance horizontale maximale entre les raidisseurs
3,5 cm2,60 m5 m
4 à 5,5 cm3 m6 m
6 à 7,5 cm3,50 m7 m
8 à 11 cm4 m8 m

 

Épaisseur brute de la cloisonSurface maximale entre les raidisseurs
3,5 cm10 m²
4 à 5,5 cm14 m²
6 à 7,5 cm20 m²
8 à 11 cm25 m²

Utilité des raidisseurs dans les cloisons en briques platrières

Lorsque les dimensions des cloisons sont supérieures à celles des tableaux de dimensionnement, il est nécessaire de mettre en œuvre des raidisseurs :

  • Ils permettent de conserver les dimensions des panneaux dans les limites prescrites.
  • On distingue deux types de raidisseurs, les raidisseurs verticaux et les raidisseurs horizontaux.

Avant de réaliser la cloison, il convient de s'assurer de l'implantation correcte des raidisseurs et de leurs compatibilité avec la cloison à réaliser. Les éléments raidisseurs verticaux peuvent être constitués par :

  • un poteau porteur (raidisseurs en bois, en béton, métalliques) ;
  • un mur de la structure porteuse ;
  • un poteau non porteur lié en tête et en pied à la structure ou encastré en pied ;
  • une cloison perpendiculaire, ou retour de cloison (jonction d'angle par harpage, jonctions entre cloisons perpendiculaires, jonction entre cloison de doublage ou de distribution) ;
  • huisseries à impostes fixées au gros œuvre.

Les éléments raidisseurs horizontaux, quant à eux, sont constitués par :

  • les plafonds en plaques de plâtre, en terre cuite ou en staff (sauf en cas de désolidarisation) ;
  • un chaînage horizontal relié à la structure ou fermé sur lui-même.

Matériaux de hourdage participant à la stabilité

Les règles de l'art précisent les matériaux de hourdage à utiliser pour stabiliser la cloison :

  • plâtre colle à base de plâtre;
  • mortier de chaux ou bâtard.

Pour approfondir :

Murs : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour vous aider dans vos choix
  • Des conseils sur l'achat et la construction
Télécharger mon guide
Murs